Recherche des épisodes de pollution en cours

Alerte allergies de printemps : que faire pour se protéger ?

Chatons de Saule Myriams-Fotos Pixabay
Crédits photo
Pixabay Myriams-Fotos

Alors que la saison des allergies de printemps bat son plein, que bouleaux, charmes, frênes et saules pollinisent, quelques trucs et astuces pour vous protégez.

 

Le 20 mars 2018, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, la fédération des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air et l’Association des Pollinariums Sentinelles de France® publiaient un rapport inédit de surveillance des pollens et des moisissures dans l'air ambiant.

 

On y apprenait entre autres, qu’en France, une personne sur quatre est concernée par l’allergie respiratoire, et que 50% des gênes respiratoires avaient pour origine les pollens. 
 


COMMENT SE MANIFESTE UNE POLLINOSE ?

Pollinisation

 

Il faut distinguer deux phénomènes auxquels correspondent divers symptômes :

- la rhinite allergique saisonnière : nez bouché, éternuements, nez qui coule et démangeaisons;
- la conjonctivite allergique saisonnière : yeux rouges qui piquent, avec sensation de sable dans les yeux.

Les petits pollens, qui peuvent pénétrer jusque dans les bronches, ont également la capacité de provoquer des crises d´asthmes : diminution du souffle, sifflements bronchiques, toux persistante souvent nocturne.

 

Pollens et allergie: comment ça marche ? 
Les grains de pollens mâles contribuent au développement de la végétation. Malheureusement, pour 10 à 20% de la population, ils sont responsables de réactions allergiques, en général saisonnières, appelées " rhumes des foins ".
L´augmentation de ce type d´allergie, qui aurait doublé en 10 ans, justifie la surveillance du contrôle de la qualité de l´air.
Les pollens ne sont pas tous dangereux.
Pour provoquer une réaction allergique, il faut :
• que le pollen d´arbre ou herbacée soit émis en grande quantité;
• qu´il soit de petite taille;
• qu´il ait un fort pouvoir allergisant.

 

 

S'informer pour mieux se protéger

Pour une personne allergique, il est fondamental d’être informée pour adopter les bons comportements quand un pollen allergène est émis dans la nature. Cette information peut également permette de confirmer un diagnostic ou de dépister de nouveaux allergiques.

 

Voici quelques-unes des solutions pour se tenir informé :

 

>Les bulletins hebdomadaires de vigilance aérobiologique


Chaque semaine, vous pouvez recevoir un bulletin de vigilance émis par ATMO Grand Est pour les villes suivantes : Chaumont, Metz, Mulhouse, Nancy, Reims, Strasbourg, Troyes

>> Inscrivez vous

 

>Pollin’air
 

Pollin'air sur Facebook
Pollin'air sur Facebook

 

ATMO Grand Est a également mis en place un réseaux citoyen qui met en relation des sentinelles du pollen et des personnes allergiques. Pour participer, rendez-vous sur la plateforme numérique Pollinair.fr.

Grâce à cette plateforme, vous pouvez consulter une carte interactive des agents pollinisateurs, vous inscrire à des alertes personnalisées en fonction de vos allergies et de votre lieu d'habitation et suivre l'évolution de la pollinisation sur les réseaux sociaux.

 

 

>D’autres sites pour s’informer :

 

>> Le site de l'Association des Pollinariums Sentinelles® de France (APSF)  

 

>> Le site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique

 

 

Adopter les bons gestes

Il existe quelques recommandations simples pour se protéger des pollens et limiter leurs effets allergènes. Par ailleurs, vous pouvez également demander conseils à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

Les bons gestes pour se prémunir des allergies aux pollen
Rapport du RNSA et de la fédération des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air et l’Association des Pollinariums Sentinelles de France®

 

 

 

 

Pollin'air sur France 3

Retrouvez le reportage que France 3 a consacré à notre plateforme numérique qui met en relation des personnes allergiques et des sentinelles du pollen.

 

Voir toutes les actualités

Actus du moment