Recherche des épisodes de pollution en cours

Assemblée générale d’ATMO Grand Est : l'occasion de dresser un bilan de 2017

Assemblée générale ATMO Grand Est 2018
Crédits photo
ATMO Grand Est

Le 18 juin, ATMO Grand Est tenait son Assemblée Générale au Centre Pompidou-Metz. L’occasion de revenir sur une année bien remplie et pleine de nouveautés.

 

Lundi 18 juin, les membres d’ATMO Grand Est, issus des quatre collèges (représentants de l'Etat, des collectivités, de société civile et des émetteurs) étaient réunis pour l’Assemblée Générale de 2017 de notre organisme.

A l’occasion de son rapport moral, le président d’ATMO Grand Est, Jean-François Husson, a rappelé que 2017 était une année de référence puisqu’elle est la première de plein exercice après la fusion et le pari gagné du rapprochement des organismes chargés de surveiller la qualité de l’air en Champagne-Ardenne, en Alsace et en Lorraine. 

 

ATMO Grand Est, au service des habitants du Grand Est


Il a ensuite rappelé qu’ATMO Grand Est, au-delà de ses missions traditionnelles de surveillance et d’information, souhaitait se mettre toujours plus au service de la société
Ainsi, en décembre 2017 a eu lieu la première réunion Air & Tech Citoyens. Dans ce cadre, ATMO Grand Est va à la rencontre des habitants du Grand Est de manière à dégager de nouvelles pistes qui permettront de mieux servir la communauté, selon les besoins qu’elle manifeste. Cette fois, il s'agit non seulement d'être attentifs aux besoins sociétaux qui émergent, mais aussi d'aider à leur formulation. 

 

Quoi de neuf en 2017 ?

 

Cette Assemblée Générale a également été l'occasion de rappeler la volonté d’ATMO Grand Est d’innover sans cesse, de se développer et d’aller toujours plus avant dans son ambition de reconquête de la qualité atmosphérique. 

 

Ainsi, en 2017, ATMO Grand Est s’est aventurée sur de nouveaux territoires. Au sens premier du terme, puisque le Grand-Duché du Luxembourg a été intégré dans les modèles de prévisions qu’utilise notre structure, et qu’il a rejoint nos membres.

 

Dans le même esprit transfrontalier, ATMO Grand Est a pris le pilotage du Projet Européen ATMO Vision qui associe ses équipes à des équipes allemandes et suisses afin de mener dès 2018 des campagnes, des inventaires et toutes sortes d’actions à l’échelle de l’espace transfrontalier du Rhin supérieur. Entre autres actions, il est prévu de déployer le déploiement de microcapteurs, une technologie qui connait un très fort développement et vis-à-vis de laquelle, nous pouvons sans doute avoir un rôle de régulateur. 

 

En 2017 toujours, ATMO Grand Est a contribué à la mise en place progressive d’une surveillance pérenne des pesticides au niveau national. Les équipes du Grand Est, et notamment à Reims, ont une expérience ancienne dans ce domaine et jouent donc un rôle pionnier pour élaborer les protocoles scientifiques qui permettront, dans les années à venir, d’intégrer les produits phytosanitaires au travail de surveillance de la qualité de l’air.

 

Enfin, 2017 fut la première année pleine de fonctionnement pour Pollin’air, un réseau social de vigilance pollinique absolument inédit. Avec cette expérience unique, il s’agit de mettre en relation, via une plateforme numérique, des sentinelles volontaires, qui observent et signalent la pollinisation, et des personnes allergiques qui ont besoin de ces informations pour adapter leur comportement et se prémunir des pollens. Une idée qui est d’ailleurs en voie d'intéresser d'autres régions françaises, ce qui consacre la  capacité d’innovation. 

 

>> Consulter le rapport d'activité 2017

 

 


 

Voir toutes les actualités

Actus du moment