Recherche des épisodes de pollution en cours

Comment déployer le télétravail ?

Crédits photo
France 3 tv Grand Est

Julien PIECHOWSKI, Directeur général d'ATMO Grand Est, était à l'antenne de l'émission Dimanche en Politique sur France 3 Grand Est pour nous parler de son expérience et de celle des 85 collaborateurs d'ATMO Grand Est.


« Avoir anticipé le télétravail nous a permis de bien accueillir ce nouveau mode de fonctionnement »

 

Voir le replay

 

 

 

• Julien Piechowski, vous-même vous avez été confronté à ça, le télétravail du jour au lendemain pour vos 85 salariés ?


Absolument, avec néanmoins quelque chose d’un peu moins brutal que l’entreprise concernée en cela que nous avions déjà établi une charte du télétravail signée entre les instances syndicales et nous-même le 20 janvier 2020, ce qui nous a permis d’anticiper ce confinement total à partir du mois de mars. 


• Comment ça s’est passé pour vos salariés lors du premier confinement ?


Comme nous avions déjà établi une charte de télétravail préparé en même temps puisque nous venions de signer une charte de télétravail. Le point d’attention qu’on a eu, c’est que tout au long de ce premier confinement nous avons conservé le lien permanent avec nos collaborateurs, un lien virtuel certes, mais un lien social. C’est vraiment un point pour nous extrêmement important d’avoir conservé ce lien. 


• Vous avez 15 salariés qui ne peuvent pas télétravailler, ça s’est passé comment pour eux lors du premier confinement et ça se passe comment maintenant ?


On a eu des techniciens qui étaient très impliqués, très volontaires, donc qui ont poursuivi leurs activités, ce sont des activités qui sont plutôt isolées, en cela que ce sont des techniciens qui se rendent sur des stations de mesure pour faire de la maintenance ou des prélèvements, donc ça reste totalement maitrisable en cela que la personne est isolée. C’est beaucoup plus complexe dans d’autres environnements professionnels, le notre est propice aux visites sur site et donc à faciliter ce travail isolé.


• Comment vous prenez cette obligation de télétravailler vous, en tant que chef d’entreprise ? Une obligation qui d’ailleurs n’est pas dans le code du travail.


On a pris le parti d’appliquer au pied de la lettre ce qui a été prononcé par notre ministre et donc d’imposer le télétravail pour les gens pour qui c’était possible. 


• Quelles sont les conditions d’un bon télétravail ?


Il y a un principe de bienveillance, d’empathie, et une relation, qui est un lien plutôt virtuel mais qui doit être très fréquent, pour ne pas perdre cette relation managériale. La bienveillance fait partie des éléments clés, en cela que le travailleur est chez lui et on doit absolument garder ce contact bienveillant dans un environnement qui n’est pas celui de la vie professionnelle. Il y a une notion de confiance réciproque.

Voir toutes les actualités

Actus du moment