Recherche des épisodes de pollution en cours

Covid-19, les conseils d'un professionnel de santé [1]

Crédits photo
Image par mohamed Hassan de Pixabay

Interview du Professeur Kanny, interniste, spécialiste en allergologie et immunologie clinique. Elle participe également au réseau Pollin'air de veille phénologique. 

1) Quels messages souhaitez-vous faire passer aux personnes allergiques et asthmatiques ? 

La période actuelle du mois d'avril est une période où il y a énormément de pollens dans l'air. Les pollens de Bouleau commencent à apparaître, c'est donc une période particulièrement sensible pour les allergiques. Les allergiques doivent suivre les recommandations que leur ont fait leur médecin traitant ou leur allergologue, et continuer leur traitement

La période de confinement aura peut-être pour ces personnes-là un aspect bénéfique, puisqu'ils vont être moins exposés à l'air extérieur. L'autre aspect bénéfique, c'est que la pollution diminue. On peut ainsi espérer que les réactions allergiques aux pollens qui sont renforcées par la pollution soient moindres en cette période de confinement.

2) Pendant le confinement, à quoi faut-il faire attention quand on reste chez soi ?

Dans cette période de confinement, ce que je voudrais souligner, c'est qu'il faut être particulièrement vigilant à son environnement intérieur, à son air intérieur. Il ne faut pas oublier d'aérer sa résidence et de l'aérer de préférence tôt le matin ou tard le soir pour éviter que les pollens ne rentrent en trop grand nombre dans la maison. 

Il convient également d'éviter l'utilisation de substances qui peuvent être irritantes ou allergisantes : des parfums d'ambiance, des produits ménagers en trop grand nombre, de l'encens, ...

Eviter également d'ouvrir ses fenêtres quand le temps est très ensoleillé ou lorsqu'il y a beaucoup de vent car il y a plus de pollens dans l'air. Pour ceux qui ont la chance d'avoir un jardin, éviter de faire sécher son linge dehors en cette période car le pollen s'y déposerait. 

Vous pouvez d'ailleurs retrouver toutes les recommandations sur l'air intérieur sur le site IntAir'Agir. Il est très important, pour les personnes allergiques notamment, de suivre ces conseils.

3) Un dernier message pour les personnes allergiques et asthmatiques ?

Dans cette période où tout le monde est inquiet par rapport à l'infection à Covid-19, il est tout à fait compréhensif que les malades asthmatiques qui ont une maladie respiratoire soient d'autant plus inquiets.

Ce qu'il faut savoir c'est que l'infection à Covid-19 se manifeste par des gênes respiratoires (une toux, une sensation de pression thoracique, ...) mais s'accompagne également d'autres symptômes notamment la fièvre, la perte du goût, la perte de l'odorat, des troubles digestifs, ... Il va donc falloir être particulièrement attentif aux signes associés avant de penser avoir une infection à Covid-19. 

 

Par ailleurs, je souhaite faire passer un message rassurant avec les connaissances actuelles que nous avons. Les premières informations qui nous parviennent de Chine concernant les patients qui étaient atteints du Covid-19 à Wuhan, en Chine, montrent que la population asthmatique ne semble pas être une population particulièrement à risque. Elle n'est pas sur-représentée pour le moment, au contraire, elle est même sous-représentée parmi les patients hospitalisés à Wuhan. 

 

Un asthmatique qui a un bon état respiratoire, qui respire bien parce qu'il suit son traitement de façon attentif est certainement mieux à même d'affronter cette infection. 

4) A quoi sert le réseau Pollin'air ? 

C'est un réseau de sentinelles bénévoles qui vont surveiller la pollinisation d'arbres ou de plantes herbacés à proximité de chez eux. L'idée de ce réseau est de pouvoir renseigner les personnes allergiques et les professionnels de santé de la pollinisation des espèces, afin de les prévenir pour que les patients prennent les mesures nécessaires. Ces sentinelles bénévoles vont renseigner le début et la fin de la pollinisation. L'information va être donnée en temps réelle sur le site Pollin'air.

5) Que doivent faire les sentinelles durant cette période ?

Dans cette période de confinement, nous recommandons aux sentinelles de ne pas rompre le confinement pour aller observer des espèces à l'extérieur de leur domicile, mais de continuer la surveillance à proximité immédiate de leur domicile. Ce travail est très utile car il permet d'informer les allergiques durant cette période où les comptes polliniques sont mis en difficulté. 

Voir toutes les actualités

Actus du moment