Recherche des épisodes de pollution en cours

Dix astuces pour diminuer vos émissions de CO2

Ampoule verte (Crédit: Pexels Bruno Scramgnon)

En moyenne, un Français émet 5,7 tonnes de COchaque année (sources: Netherlands Environmental Assessment Agency). Or pour éviter des dérèglements climatiques majeurs, on considère généralement qu’il faudrait limiter ses émissions à 2 tonnes par personne et par an.

 

Voici donc quelques idées pour faire mieux à sa propre échelle.

 

1. MANGEr LOCAL

Crédit: Flickr/Stephane Booth

Crédit: Flickr/Stephane Booth

 

Contrairement à ce que l’on pense souvent, nos fraises n’arrivent pas toutes seules dans les rayons du supermarché. Par conséquent, plus elles viennent de loin et plus leur consommation induit des émissions de Gaz à Effets de Serre (GES) élevées, émissions liées au transport.

 

Pour remédier à cette situation, il est donc préférable de favoriser les circuits courts, les produits de saison et les aliments cultivés à proximité. 

 

>> Trouvez des produits frais près de chez soi

 

2. CHOISIr LA BONNE VOITURE 

Le trafic routier reste l'un des principaux émetteurs de CO2. Toutefois, tous les véhicules ne polluent pas de la même manière. Avant de faire l'acquisition d'un véhicule, il peut être intéressant de s'informer quant à son impact environnemental. L'ADEME met ainsi à la disposition des automobilistes le site "CAR LABELLING".

 

Ce dernier permet d'obtenir des informations environnementales sur les véhicules particuliers commercialisés en France.

 

Il est également possible d'adopter des modes de conduites plus respectueux de l'environnement, ce que l'on appelle l'écoconduite.

 

On peut encore faire profiter d'autres citoyens de ses déplacements grâce à l'autopartage.

 

Enfin, il est toujours possible de faire le choix de voitures hybrides et électriques qui n'émettent aucun polluant, en tout cas pas aux abords des axes routiers qu'elles empruntent. Toutefois, ces voitures peuvent utiliser une énergie produite dans des centrales thermiques fonctionnant au charbon et émettant donc du CO2. Près de deux tiers des centrales thermiques européennes continuent aujourd'hui à utiliser des combustibles fossiles.

3. FAIre DU SPORT 

Crédit: flickr/Jean Pierre

Crédit: flickr/Jean Pierre

 

Chaque année, à la Saint-Sylvestre ou à l'approche de l'été, on se promet de lever le pieds sur les calories et de reprendre une activité physique. Outre que cette pratique serait excellente pour nos artères, elle a également le mérite de préserver l'environnement.  

 

Il faut savoir qu'un déplacement en voiture sur deux est inférieur à 3 km. En effectuant deux déplacements par semaine à pied ou à vélo, vous pouvez faire l'économie de  50 kg de CO2. Sur  un aller simple de 3km, vous émettrez 0,77 kg de CO2 en voiture contre rien du tout à vélo.

 

>> En savoir plus avec l'Ecocomparateur de l'ADEME

 

Si vous vous rendez au travail à vélo, vous pouvez éventuellement bénéficier d'une indemnités kilométriques de la part de votre employeur

 

4. se méfier DES EMBALLAGES

L’ennemi, c’est le packaging. A chaque fois qu’on passe du paquet à la dosette, de la boîte à l’emballage individuel, du pack au mini-pack, on produit plus de déchets. 

 

Or 10% des émissions annuelles de CO2 sont le fait de notre poubelle. Soit 200 kg de CO2  par an. En effet, la plupart des déchets sont simplement incinérés ou enfouis.

 

Par conséquent, pensez à avoir une poubelle dédiée aux emballages, et limitez au maximum l’achat de produits avec des emballages encombrant.

 

 >> Consulter le guide du tri

 

5. ISOLER Son habitation

 Crédit: Flickr/Sophie

Crédit: Flickr/Sophie

 

En faisant isoler vos murs, vous pouvez réaliser des économies d’énergie de 10 à 30%. Avec des doubles vitrages, vous gagnerez 10% de plus. Une fois votre habitation correctement isolée, vous pourriez bien épargner à la planète l'émission de plusieurs centaines de kilos de CO2. 

 

>> Comment rénover son habitation

 

6. OUVRIR LA FENÊTRE de sa VOITURE

Si en dépit de tous nos conseils, vous utilisez une voiture pour vous déplacer, réfléchissez bien avant de mettre la climatisation. Cette dernière consomme beaucoup d’énergie et brûle donc du carburant. De plus, elle ne permet pas de renouveler l’air intérieur de votre voiture.

 

Par conséquent, quand vous pénétrez dans votre véhicule, hybride de préférence (bravo, vous avez fait le bon choix),qu’il fait particulièrement chaud, commencez par ouvrir la fenêtre. Ainsi, vous commencerez par renouveler l’air qui s’y trouve et ventilerez beaucoup des polluants qui sous l’effet de la chaleur se sont mis à proliférer. La climatisation est particulièrement énergivore au démarrage. Pour un trajet court, il est donc préférable de s'en dispenser.

 7. se couvrir, MÊME À LA MAISON

tricot

Crédit: Pixabay/Alcesti

 

On estime qu'en baissant le chauffage d'un degré on réalise une économie d'énergie de 7%. Soit une économie de 50 à 400 kg de CO² selon que vous chauffez à l’électricité ou au gaz.

 

Pour mémoire, 19°C la température idéale des pièces à vivre et 17°C pour les chambres.

8. CHANGEr son MENU 

On pourrait penser que le régime alimentaire n'est qu'une affaire de goût. En réalité, ce que nous mangeons a une incidence directe sur les émissions de CO2

 

Ainsi, les émissions de CO2 résultant de l’élevage du porc sont deux fois supérieures à celles de l’élevage de volaille (au kilo de viande produit). Même chose avec le veau, deux fois plus émetteur que le bœuf. En effet, un veau a besoin d’une vache pour être élevé, ce qui double automatiquement les émissions de CO2.

 

Mais le plus efficace serait sans doute de diminuer sa consommation de viande. On peut parfaitement remplacer les protéines animales par des protéines végétales: lentilles, pis chiches, blé, maïs, riz, quinoa, etc. 

 

Il est aussi préférable de consommer des fruits et des légumes de saison. Ceux-ci n’ont pas à prendre le bateau depuis Rio pour arriver jusqu’à votre assiette.

 

>> En savoir plus sur les circuits courts

 

9. DÉBRANCHEr ses appareils electriques

Crédit: Flickr/when i was a bird

Crédit: Flickr/when i was a bird

 

En veille, vos appareils électriques consomment de l’énergie : 60 kWh/an pour la télévision par exemple. En débranchant les appareils que vous n'utilisez pas, vous les laissez souffler et économisez  au passage de 10 à 40 kg de CO2 par an.

 

Au-delà, soyez vigilants quand vous faites l’acquisition de matériel électrique. Certains de ces engins sont infiniment plus énergivores que d’autres. Mêmes choses pour vos ampoules. En remplaçant halogènes et ampoules à incandescence par des ampoules basse consommation, vous pouvez diviser par 5 l’énergie nécessaire à votre éclairage

 

>> En savoir plus avec l'ADEME

 

10. Economiser le papier 

Un employé de bureau consomme en moyenne 70 kg de papier par an et il faut 2 à 3 tonnes de bois pour fabriquer une tonne de papier. C'est ainsi qu'on décime des hectares de forêt, la même forêt qui permet de transformer le CO2 en oxygène.

 

De plus, la production de papier nécessite beaucoup d’énergie. La production d’une feuille de papier nécessite environ 17 Watts heure (Wh). Si vous ne souhaitez pas vous convertir au numérique, prenez au moins un crayon de papier et une gomme et utilisez du papier recyclé.

 

>> Les impacts écologiques de la fabrication du papier

 

 

Voir toutes les actualités

Actus du moment