Recherche des épisodes de pollution en cours

La Conférence de l'ONU sur le Changement Climatique a commencé

Logo de la COP23

La 23e Conférence Climat de l'ONU se tient à Bonn jusqu'au 17 novembre sous la présidence des Iles Fidji.

 

Deux ans après les accords de Paris, la COP23 s'est ouverte le 6 novembre à Bonn, en Allemagne. 

 

Les sessions de négociations qui se déroulent en parallèle :
• 7-15 nov. : 4e partie de la 1ère session du groupe de travail sur l'Accord de Paris (APA-1-4). Voir ordre du jour.
• 6-17 nov. : 23e Conférence des Parties (COP-23) à la Convention Climat (CCNUCC). Voir ordre du jour et ordre du jour complémentaire.
• 6-17 nov. : 13e Réunion des Parties (CMP-13) au Protocole de Kyoto. Voir ordre du jour,
• 16-17 nov. : 2e partie de la 1ère session de la Réunion des Parties à l'Accord de Paris (CMA-1-2). Voir ordre du jour,
• 6-15 nov. : 47èmes sessions des deux organes subsidiaires de la CCNUCC : mise en oeuvre (SBI-47) et conseil scientifique et technologique (SBSTA-47),
• 15-17 nov. : segment de haut niveau rassemblant les Ministres du Climat, de l'Energie et/ou de l'Environnement des 197 Parties à la CCNUCC. Les Chefs d'Etat et de Gouvernement y ont également été invités.

 

 

 

En savoir plus sur le site de la Conférence sur le Climat 

 

Des événements climatiques extrêmes génèrent de nouvelles urgences

Dans un communiqué de presse publié le 5 novembre, on peut lire:

 

"Présidée par le premier ministre fidjien, Frank Bainimarama, dont le pays est le premier État insulaire en développement à occuper cette fonction, cette conférence intervient dans un contexte d’événements climatiques extrêmes et dévastateurs qui ont fait des millions de victimes en Asie, dans les Amériques et les Caraïbes.

 

« Les ouragans toujours plus dévastateurs, les incendies, les sécheresses, les inondations et les menaces sur la sécurité alimentaire causés par le changement climatique et plongeant tant d’êtres humains dans de tels états de souffrance, signifie qu’il n’y a plus de temps à perdre », a déclaré M. Bainimarama, qui remplace le Maroc à la présidence de la conférence sur le climat COP23 lors de la cérémonie d’ouverture.

« Nous devons préserver le consensus mondial autour des mesures décisives inscrites dans l’Accord de Paris et garder en ligne de mire la partie la plus ambitieuse de cet objectif - limiter l’élévation de la température moyenne de la planète à 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels », a-t-il ajouté.

 

« Où que nous vivions, nous sommes tous vulnérables et il nous faut agir. Fiji va contribuer à former une Grande Coalition pour engager une action déterminante, coordonnée par les gouvernements à tous les niveaux ainsi que par la société civile, le secteur privé et tous les citoyens du monde. C’est la raison pour laquelle nous avons fait installer à l’entrée du centre de conférence une pirogue fidjienne de haute-mer appelée « drua », pour rappeler au monde entier la nécessité de hisser la grand-voile avec une volonté commune de faire de la COP23 un succès et afin de faire face au plus grand défi auquel l’humanité n’ai jamais été confronté », a ajouté M. Bainimarama."

 

 

 

Voir toutes les actualités

Actus du moment