Recherche des épisodes de pollution en cours

L'ANSES lance la mise en oeuvre d'une surveillance nationale des pesticides dans l'air ambiant

Champs vus du ciel

Sur recommandation de l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail, une première campagne de mesures exploratoire sera initiée dès 2018.

 

 

Depuis plus de 10 ans, les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA) et plus particulièrement ATMO Grand Est collectent en différents points du territoire des données sur les concentrations en pesticides dans l’air ambiant. Malgré la grande richesse de ces données, l'exposition aux pesticides présents dans l’air ambiant des populations agricoles, riverains de zones agricoles ou de la population générale, reste difficile à estimer.

 

L'Anses a ainsi été saisie par les ministères en charge de l'agriculture, de l'écologie, de la santé et du travail afin d'apporter son expertise scientifique à la définition de modalités de mise en œuvre d'une surveillance nationale des pesticides dans l'air ambiant en France métropolitaine et dans les départements et régions d'outre-mer (DROM).

A l’issue de l’expertise, l’Anses rappelle en premier lieu la pertinence et la nécessité de surveiller les pesticides dans l’air ambiant. Près de 90 substances prioritaires ont été identifiées pour être prises en compte, en fonction de leur potentiel de présence dans l’air et de leur potentiel de danger.

 

Le protocole d’une campagne exploratoire sera défini par le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'Air (LCSQA), en lien avec ATMO Grand Est et AIR PACA, sur la base de tests métrologiques réalisés en 2017 actuellement en cours d’exploitation.

 

Cette campagne exploratoire lancée en 2018 sur l’ensemble du territoire national permettra donc de définir la stratégie de surveillance nationale à mettre en œuvre ultérieurement.

En complément et conformément aux recommandations de l’ANSES, des campagnes particulières permettant notamment d'évaluer l'exposition des populations vivant à proximité des sources d'émissions de pesticides ont d’ores et déjà été initiées par ATMO Grand Est.

 

>> Lire le communiqué de l'ANSES

 

 

Voir toutes les actualités

Actus du moment