Recherche des épisodes de pollution en cours

L'ANSES préconise de surveiller 13 nouveaux polluants atmosphériques

rapport de l'ANSES

Saisie par les ministères chargés de l’écologie et de la santé afin de proposer une liste de nouveaux polluants prioritaires à surveiller, l'agence sanitaire a rendu son rapport le 28 juin 2018. Parmi ces substances, elle pointe notamment le 1,3-butadiène, les particules ultrafines et le carbone suie.

 

L'ANSES a publié le 28 juin 2018 le rapport faisant suite à la saisine par les ministères de l'écologie et de la santé. Voici les conclusions publiées sur son site internet:

 

Conclusions et recommandations de l’Agence

 

L’analyse des résultats pour les polluants identifiés comme prioritaires montre que le 1,3-butadiène, classé cancérogène de catégorie 1 par le CIRC, fait l’objet de différentes campagnes de mesures ponctuelles en France, conduisant fréquemment à des dépassements de VTR [1] quelle que soit la typologie des sites de mesures. L’Agence souligne donc la nécessité d’une surveillance nationale du 1,3-butadiène dans l’air ambiant.

 

Par ailleurs, l’Agence insiste sur la nécessité de compléter et de pérenniser l’acquisition de données dans l’air ambiant pour les particules ultrafines (PUF) et le carbone suie et d’assurer un suivi particulier sur le long terme sur ces deux substances, compte tenu de leurs enjeux potentiels en termes d’impact sanitaire.

 

Concernant les 10 autres polluants (le manganèse, le sulfure d’hydrogène, l’acrylonitrile, le 1,1-2-trichloréoéthane, le cuivre, le trichloréthylène, le vanadium, le cobalt, l’antimoine, le naphtalène), l’Agence souligne que des dépassements de VTR peuvent être observés dans des contextes particuliers (industriels notamment), et recommande l’acquisition de données complémentaires afin de s’assurer notamment de l’adéquation de la surveillance réglementaire concernant l’émission de ces polluants.

 

L’Agence soutient également la nécessité de développer à l’échelle nationale une banque de données de mesures existantes des polluants dans l’air ambiant actuellement non réglementés, à l’instar de ce qui existe pour les polluants réglementés, pour faciliter l’accès à ces données pour des travaux de recherche ou d’expertise.

 

Concernant d’autres polluants non réglementés dans l’air ambiant, l’Agence rappelle les conclusions de précédents avis et rapports d’expertise qui l’ont conduite à souligner :

> la pertinence et la nécessité de surveiller les pesticides dans l’air ambiant (Anses, 2017 [2]),
> la pertinence de pérenniser le système de surveillance actuel des pollens dont la finalité est d’informer la population et les professionnels de la santé sur les concentrations atmosphériques de pollen, permettant d’anticiper la prise de médicaments ou de différer une activité (Anses, 2014 [3]).

 

Enfin, l’Agence rappelle qu’elle a été saisie par la Direction générale de la santé afin de réaliser une expertise devant conduire à la proposition de recommandations en matière de surveillance nationale des moisissures dans l’air ambiant, au regard des enjeux de santé publique que celles-ci représentent. Ces travaux sont actuellement en cours.


[1] Valeur toxicologique de référence

[2] ANSES (2017). Rapport d’expertise collective. Proposition de modalités pour une surveillance des pesticides dans l’air ambiant. 306 p.

[3] ANSES (2014). Rapport d’expertise collective. État des connaissances sur l’impact sanitaire lié à l’exposition de la population générale aux pollens présents dans l’air ambiant. 236 p.

 

>> Télécharger l'intégralité du rapport de l'ANSES

 

ATMO Grand Est surveille les pollens et les pesticides

Chaque semaine, nous diffusons un bulletin hebdomadaire de vigilance aérobiologique. En vous inscrivant sur notre page, soyez informé des concentrations de pollens dans l'air ambiant.

Par ailleurs, ATMO Grand Est a mis en place un réseau citoyen appelé POLLIN'AIR qui met en relation des sentinelles du pollen et des personnes allergiques. Pour participer, rendez-vous sur la plateforme numérique Pollinair.fr.

 

ATMO Grand Est participe également à la première campagne exploratoire de mesure sur les pesticides qui a été lancée au niveau national le 25 juin 2018.

 

 

 

 

Voir toutes les actualités

Actus du moment