Recherche des épisodes de pollution en cours

Le Grand Reims et ATMO Grand Est lancent l’application de signalement des odeurs ODO

Le Grand Reims et ATMO Grand Est lancent l’application ODO ! Cette application accessible à tous via une plateforme web ou téléchargeable sur smartphone permet de signaler les nuisances perçues par les habitants de la communauté urbaine, d’identifier une source potentielle d’odeur pour évaluer dans un second temps la mise en place de solutions techniques de la part des émetteurs.

 

Les nuisances olfactives apparaissent comme le deuxième motif de plainte après le bruit. Elles sont définies par le code de l’environnement comme des événements polluants contribuant notamment à la dégradation du cadre de vie. Elles peuvent avoir un impact psychologique négatif lorsqu’elles sont jugées excessives.
Grâce à la nouvelle application ODO, chacun pourra signaler une odeur en 1 minute : le nez humain a la capacité de déceler et isoler 1 seule molécule odorante parmi 1 milliard de molécules d’air ! L’application de signalement des odeurs est accessible à l’adresse : www.atmo-odo.fr/publicgrandreims ainsi qu’en téléchargement sur les plateformes IOS et Android en saisissant ODO ici dans le moteur de recherche.

 

Attention, odeurs et qualité de l’air sont deux choses très différentes. Les sources d’odeurs peuvent être très variées : terre, microorganismes, végétaux, animaux, activités humaines... Certains composés peuvent être complètement inodores et pourtant dangereux pour la santé comme le monoxyde de carbone, gaz toxique et mortel résultant d’une mauvaise combustion. Il s’agit également de faire la différence entre une nuisance olfactive ponctuelle ne pouvant être empêchée, liée à certaines activités industrielles ou agricoles par exemple, et un désagrément marqué et répété.

Une cartographie olfactive du territoire de 143 communes

ODO doit permettre d’améliorer la connaissance du territoire et d’identifier les nuisances perçues via un formulaire en ligne détaillé : fréquence, intensité, type, niveau de gêne, localisation… Jusqu’à fin 2019, les signalements permettront de cartographier le territoire et d’identifier les points de nuisance.

 

Dans un second temps, des bénévoles formés au langage des nez via ATMO Grand Est se déplaceront afin de préciser l’évaluation. En effet, l’olfaction est un sens qui nous permet de reconnaitre et analyser l’odeur perçue, mais de façon subjective. Il est donc essentiel de partager un référentiel commun afin d’échanger de façon objective sur une odeur perçue. Le référentiel retenu est celui du Langage des Nez ®, méthodologie qui permet d’associer à une odeur, non pas une évocation personnelle, mais un référent chimique.

L’objectif d’ODO ?

ODO constitue la première étape d’un espace d’échanges et de concertation piloté par le Grand Reims et animé par ATMO Grand Est. Les réponses apportées, sans être coercitives, seront graduées en fonction des signalements : de la concertation, à l’intervention sur place avec campagne de mesure, en passant par la mise en place d’un observatoire de jury de nez formé au Langage des Nez®.
Pour aller plus loin, le Grand Reims a souhaité mettre en place en collaboration avec ATMO Grand Est une stratégie de gestion de la problématique olfactive via la plateforme d’information et de ConcertatIon sur les Odeurs sur le Grand Reims dénommée MELChIOR.

 

>> Pour en savoir plus

Voir toutes les actualités

Actus du moment