Recherche des épisodes de pollution en cours

Les agriculteurs s’engagent pour la réduction des produits phytosanitaires

Champ de blé (Flickr CC/ Patrick Bléhaut)

Le premier comité de pilotage de Repp'Air, le nouveau projet porté par la Chambre Régionale d’Agriculture Grand Est, s'est tenu 19 janvier 2017.

Sur une période de trois ans et demi, ce plan d’études a l’ambition d’améliorer la compréhension des phénomènes impliqués dans les transferts de produits phytosanitaires dans l’air. Il sera ainsi possible de conseiller au mieux les agriculteurs dans l’utilisation qu’ils font des produits phytosanitaires.

 

Repp'Air réunit 31 acteurs, dont sept associations agréées de surveillance de la qualité de l’air, parmi lesquelles ATMO Grand Est qui pilote l’axe relatif à la mesure de la qualité de l’air. Ce projet doit se déployer sur huit sites d’études, répartis dans sept régions de France.

 

Pour répondre aux objectifs définis dans ce projet, une nouvelle approche est proposée :

 

-mettre en relation les mesures de produits phytosanitaires avec les pratiques des agriculteurs;

-développer un indicateur de risque de transfert dans l’air selon les pratiques mises en œuvre ;

-développer une stratégie de sensibilisation et de communication sur la thématique auprès d’un large public, des professionnels agricoles au grand public.

 

Les résultats attendus sont multiples :

 

>L’acquisition de connaissances et la constitution de références sur la présence des produits phytosanitaires dans l’air en lien avec les pratiques agricoles;

>La mobilisation de l’ensemble des parties prenantes du projet et la création d’une dynamique d’échanges entre les acteurs;

>Des solutions techniques et un indicateur pour appréhender les risques de transferts, valorisés par la réalisation d’un référentiel de bonnes pratiques;

>Une appropriation de la thématique par les conseillers, agriculteurs actuels et futurs, et décideurs;

>Des ressources pédagogiques sur la qualité de l’air et les produits phytosanitaires à destination de l’enseignement agricole et des agriculteurs;

>Une sensibilisation large des professionnels agricoles;

>Une communication objective auprès des citoyens;

>La création d’une dynamique sur le sujet, transposable à d’autres territoires.

 

>> En savoir plus

 

 

 

Voir toutes les actualités

Actus du moment