Recherche des épisodes de pollution en cours

Les données de la qualité de l’air s’ouvrent à tous

Crédits photo
Pixabay

ATMO France et les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air mettent leurs données à la disposition du grand public. Un pas de plus dans leur politique de l’open data et une opportunité pour ceux qui le souhaitent de donner sens à ces masses d’information sur l’air, le climat et l’énergie.

 

A l’occasion de la Journée Nationale de la Qualité de l’air qui s'est tenue le mercredi 19 septembre, les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA) ont ouvert un portail « Open Data » d’accès à leurs données sur le site de la Fédération ATMO France.


Le 17 septembre 2018, Guy Bergé, président d’ATMO France, a présenté cette révolution numérique à la presse dans les locaux d'Airparif.

 

Les AASQA ont toujours œuvré à la transparence de l’information sur la qualité de l’air. Les données produites étaient jusqu’à présent téléchargeables sur leurs sites internet respectifs ou accessibles sur demande sous des formats potentiellement différents. Afin de faciliter leur appropriation et leur réutilisation par des tiers, ou de manière automatisée pour alimenter des services web, un important travail d’harmonisation a été réalisé par les AASQA pour proposer des jeux de données cohérents et interopérables. Ces données issues des observatoires agréés de surveillance de qualité de l’air constituent la référence sur chaque territoire.

 

Ces données de qualité de l’air sont désormais :

> PLUS ACCESSIBLES : Elles sont disponibles sur les portails au format Open Data, documentées et facilement réutilisables ;
> HOMOGENES : Elles respectent un format commun et sont donc interopérables. Elles peuvent fonctionner et partager des informations ensemble sans aucune restriction ;
> MOISSONABLES : Les données sont fournies sous forme de flux conformes selon des règles de mise en œuvre communes européennes ;
> FIABLES : Les AASQA sont agréées par le Ministère en charge de l’Environnement et auditées régulièrement par le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air ;
> GARANTIE DE SERVICE : les données sont toujours disponibles ;
> ACTUALISÉES de manière régulière.

 

Un portail regroupant tous les flux

11 jeux de données sont disponibles dès à présent. Ils concernent les polluants majoritaires : données mesurées aux stations, données d’émissions, cartes annuelles d’exposition des populations et territoires, indicateurs quotidiens (indices et épisodes de pollution). Ces données sont également diversifiées d’un point de vue temporel, allant d’une donnée horaire jusqu’à une donnée annuelle.

Pour certaines d’entre elles, un historique des 5 dernières années est disponible. Toutes ces données sont mises à disposition gratuitement sous licence OdbL (L’Open Database License (ODbL) est un contrat licence de base de données favorisant la libre circulation des données.)

Elles sont disponibles sur le nouveau site internet de la Fédération ATMO France https://www.atmo-france.org rubrique « les données » depuis le 19 septembre 2018.

 

L’utilisation des données pour une meilleure qualité de l’air

L’utilisation des flux peut intéresser différents acteurs : développeurs, chercheurs, start-ups, sociétés privées, webmasters, collectivités… qui créent de nouveaux services sur l’air grâce aux données des associations régionales. Ces services peuvent favoriser la compréhension et l’appropriation des enjeux de la qualité de l’air par chacun et des changements de comportement.

 

Concours de valorisation des données relatives à la qualité de l’air extérieur

Organisé en partenariat avec la Fédération ATMO France, le Laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air, le consortium PREV’AIR, le CITEPA et l’INERIS, le ministère de la Transition écologique et solidaire lance du 4 septembre 2018 au 15 février 2019 un concours de valorisation des données relatives à la qualité de l’air pour permettre à chacun de comprendre et de s’approprier les enjeux, mais aussi de changer les comportements.

Il vise à encourager la diffusion des données et leur valorisation par les acteurs économiques, les collectivités, les établissements publics, les associations et les citoyens.

 

L’engagement des AASQA dans cette dynamique de modernisation de l’ouverture et du partage des données souligne leur volonté de favoriser toutes les initiatives et innovations pouvant contribuer à une amélioration durable de la qualité de l’air sur les territoires.

 

télécharger le communiqué de presse

> téléchargez l’invitation presse

Voir toutes les actualités

Actus du moment