Recherche des épisodes de pollution en cours

Ozone : comment limiter la formation de ce polluant ?

Avec les fortes chaleurs qui se sont installées en région Grand Est, l'ozone pointe le bout de son nez. Pour limiter la formation de ce polluant, voici quelques bons gestes simples à adopter durant la canicule :

Qu'est-ce que l'ozone ?

L'ozone se forme à partir de plusieurs facteurs : les dioxydes d’azote émis par les pots d’échappement des voitures et les hydrocarbures issus du trafic routier et de l’industrie réagissent sous l’influence des rayons ultraviolets et de la chaleur. C’est cette réaction chimique qui entraîne la formation du gaz d'ozone.


Pour se développer, l’ozone a besoin de conditions météorologiques particulières : une température supérieure à 25 °C, peu de vent et un ensoleillement important. Si, par chance, le vent souffle assez fort, la pollution sera dispersée. Elle peut aussi se déplacer de quelques kilomètres et se diriger vers les zones rurales.


L’ozone est un gaz volatile qui se déplace facilement avec les masses d’air. Mais lorsque les températures sont inversées entre le haut et le bas, en clair, quand il fait plus chaud à 400 m d’altitude qu’au sol, la pollution est maintenue au sol.


Quand l’air devient trop pollué, les observatoires de la qualité de l'air (ATMO Grand Est en France), préviennent le préfet qui prend des mesures restrictives en terme de circulation automobile et d’émissions de polluants industriels. Ces mesures peuvent varier d’une région à l’autre. Mais l’esprit reste le même. Dès que l’alerte est déclenchée, elle est diffusée aux médias pour qu’ils relaient l’information auprès du grand public et qu'ils adoptent les bons gestes adaptés.

ses effets sur notre santé ...

L’ozone est un gaz capable de pénétrer profondément dans l’appareil respiratoire. Il provoque, à de fortes concentrations, une inflammation et une hyperactivité bronchique. Il est également agressif pour les yeux et les muqueuses. Il peut ainsi provoquer des irritations au niveau du nez, de la gorge, des toux ou un essoufflement. Il aggrave les crises d'asthme. Pour cette raison, il est important d'adopter ces bons gestes :

 

Ozone pollution

... et sur l'environnement

L'ozone a également un impact sur la végétation. Sur les aiguilles de conifères, les symptômes visibles de l’ozone s’expriment de deux manières :
- Petites tâches de couleur verte claire ou marbrée à contour diffus, en particulier sur la face supérieure des rameaux et à la pointe des aiguilles
- Décoloration spécifique des aiguilles sur les faces exposées à la lumière

 

Sur les feuillus, on peut observer différents symptômes qui varient :
- Décoloration des parties exposées à la lumière pouvant traduire un effet faible de l’ozone
- Ponctuations de petite taille et de couleur variable apparaissant sur la surface des feuilles, entre les nervures
- Coloration brun-cuivrée apparaissant sur la partie supérieure du feuillage. Cette coloration est souvent l’expression d’un effet typique de symptômes de l’ozone.

Voir toutes les actualités

Actus du moment