Recherche des épisodes de pollution en cours

Se chauffer au bois en polluant moins

Feu de cheminée
Crédits photo
Pexels

Le bois arrive en tête des énergies renouvelables dans le Grand Est. C’est aussi celle qui émet le plus de particules. Voici quelques astuces pour améliorer la situation.

 

 

Avec le retour du froid, les questions du chauffage et de notre consommation énergétique reprennent une actualité plus aigüe. Aujourd'hui, on sait que consommer de l'énergie, c'est produire des polluants atmosphériques. Chacun cherche donc à réduire sa consommation énergétique (en rénovant son habitation par exemple ou en évitant le gaspi), mais aussi à utiliser des sources énergies moins néfastes. 

 

ATMO Grand Est vient de publier les chiffres clés de l'air, du climat et de l'énergie pour la région Grand Est en 2016. Ces données montrent notamment l'importance du bois comme moyen de chauffage dans notre région. 

 

Ainsi, en 2016, le bois représentait 37,7% du total des énergies primaires renouvelables produites dans la région.

 

Production d'énergie primaire renouvelable en 2016
Production d'énergie primaire renouvelable en 2016

 

Mais la combustion de cette ressource génère d'importantes émissions de polluants

 

Contribution du secteur résidentiel aux émissions de polluants en 2016
Contribution du secteur résidentiel aux émissions de polluants en 2016

 

Ainsi, si le bois est une ressource naturelle et renouvelable, il n'en demeure pas moins très émetteur de particules, lesquelles sont nocives pour la santé.

 

 

Emissions de PM10 par source
Emissions de PM10 par sources en 2016

 

 

Emissions PM 2.5 par sources
Emissions PM 2.5 par sources en 2016

 

 

 

 

Pour limiter l'impact environnemental de la combustion de biomasse, il suffit de suivre quelques conseils simples, qui sont d'ailleurs résumés dans un guide pratique conçu par l'ADEME.

 

Voici résumées quelques-unes des règles à retenir.

 

Règle 1 : Ne pas brûler n’importe quoi

Tout d'abord, il est préférable de brûler des bûches de bois feuillu dense : hêtre, charme, châtaignier, chêne, frêne, robinier.

 

Par ailleurs, pour l’approvisionnement en bûches, plaquettes ou granulés, il existe différents labels (NF Bois de Chauffage, France bois bûches, Din+, EN plus…).

 

Il faut également éviter le bois souillé, peint, vernis qui dégage des substances toxiques (dioxine…).

 

Enfin, ne brûlez pas de déchets, quels qu'ils soient.

Règle 2 : Eviter le bois humide

En effet, la combustion de bois humide fournit moins d’énergie, libère sensiblement plus de substances polluantes dangereuses pour la santé et empêche les appareils performants d'atteindre leur pleine puissance et encrasse votre matériel.

 

D'où la règle n°3.

Règle 3 : Bien stocker le bois

Un bon stockage permet au bois de bien sécher. Il est également bon de prévoir des bûches à côté de votre foyer, 24 à 48 heures avant de les utiliser, pour parfaire le séchage.

 

Règle 4 : pratiquer l’allumage inversé

L'allumage inversé permet de réduire les émissions de particules fines lorsque vous allumez votre feu.

 

Empilez les bûches, celles de plus petit diamètre en haut. Ne surchargez pas le foyer et espacez les bûches pour que l’air circule. Placez ensuite des petits morceaux de résineux sec et un cube d’allumage sur le dessus. Allumez le cube et fermez la porte.

 

 Allumage inversé

Règle 5 : vérifier le tirage

Le tirage est trop faible si le bois brûle mal et si une épaisse fumée se dégage, ou si votre vitre s’encrasse rapidement. Le cas échéant, ouvrez immédiatement les entrées dair et vérifiez que le conduit de fumée est étanche et nest pas encrassé ou obstrué.

 

Le tirage est trop fort si vous constatez que le bois brûle trop vite et que la température de l’appareil est trop élevée. L’appareil surconsomme alors et gaspille de l’énergie. Il émet aussi davantage de particules fines. Si vous constatez que les flammes sont aspirées dans le conduit, selon le type d’appareil, réduisez la clé de tirage en vous référant à la notice ou faites vérifier la vitesse de l’extracteur.

Règle 6 : s’assurer de la bonne combustion du bois

Une combustion complète est le gage de faibles émissions polluantes et produit beaucoup d’énergie. C’est le cas quand le lit de braise se consume tranquillement. Elle émet très peu de fumée et celle-ci est blanche car très riche en vapeur d'eau. La vitre de votre appareil s’encrasse peu.

 

Pour bien faire :

Fermez le foyer.

Assurez-vous que lapport dair est suffisant.

Vérifiez que lallure de fonctionnement est suffisante.

 

Règle 7 : Entretenir son appareil de chauffage

Il convient de bien nettoyer ses équipements pour s’assurer d’un fonctionnement optimum. Pour une chaudière, l’entretien annuel par une personne qualifiée est obligatoire, et très vivement recommandé pour un poêle à granulés.

 

S’agissant des cheminées, le ramonage aussi est obligatoire.

 

Pour avoir de plus amples informations : Le guide de l’ADEME

 

 

Des tutos pour flamber

Arbocentre, avec le concours de l’ADEME et de la Région Centre-Val de Loire, a réalisé quatre vidéos pour aider les particuliers à bien faire.

 

Achète ton bois comme Peter

 

 

Allume ton feu comme Peter

 

Gère ton feu comme Peter

 

 

Choisis le bon matériel comme Peter

 

 

 

Voir toutes les actualités

Actus du moment