Recherche des épisodes de pollution en cours

SURVEILLANCE DES POLLENS ET MOISISSURES DANS L’AIR AMBIANT (Bilan 2021)

En France, 1 personne sur 4 est allergique aux pollens.
Chaque année, un rapport sur les pollens est rédigé par l'ensemble des organismes en charge de la surveillance des pollens et des moisissures en France. Ce rapport présente l'allergie respiratoire, ce qu'est un pollen, à quoi il sert et met en avant le bilan de l'année 2021.

des pollens toute l'année en France 

Les pollens ont été bien présents en 2021 et les conditions météorologiques contrastées ont favorisé leur diffusion tout au long de l’année.

 

En début d’année, les aulnes et les noisetiers ont bien gêné les personnes allergiques avec un démarrage relativement précoce et fort. 

 

Par la suite, des quantités importantes de pollens de cupressacées ont été relevées fin février-début mars autour de la Méditerranée, avec des risques d’allergie qui sont restés très élevés pendant plusieurs semaines.

La fin de l’hiver a été printanière avec des records de douceur fin février (températures de plus de 4°C au-dessus des normales) qui ont favorisé, dans le sud du pays, l’explosion des concentrations des pollens de cupressacées et de frêne.

 

Les pollens de bouleau ont aussi gêné fortement les personnes allergiques avec un fort démarrage fin mars-début avril.

Les pluies du mois de mai ont favorisé la croissance des graminées et dès que le soleil a fait son retour fin mai, les allergiques ont été gênés par leurs pollens. Les risques d’allergies dus aux graminées sont restés au niveau maximal pendant plusieurs semaines sur toute la France en juin. 

 

En août et septembre, les pollens d’ambroisie étaient bien au rendez-vous avec des concentrations qui sont restées élevées encore cette année surtout lors des belles journées ensoleillées. Les quantités de pollens d’ambroisie sont en augmentation en 2021 sur la plupart des sites de mesure.

 

Découvrez le rapport 2021 de la surveillance des pollens et moisissures dans l'air ambiant en France.

LE BUT DE CETTE SURVEILLANCE

ATMO Grand Est participe à la surveillance des pollens présents dans l’air de la région. Cette surveillance est menée de concert avec le RNSA et Pollin'air. Cela consiste à compter les pollens présents dans l'air et à informer chaque semaine sur les risques d'allergie en cours.

 

En plus de souffrir de différents symptômes (rhinite, conjonctivite, asthme...), les personnes allergiques peuvent également manquer de sommeil, de vigilance ou encore de concentration, et parfois dépenser des frais de santé non négligeables.
En surveillant les émissions allergéniques (pollens) grâce à la veille phénologique et au réseau de sentinelles Pollin’air ainsi que leur diffusion dans l’atmosphère grâce aux capteurs (pollens et moisissures), des mesures préventives et comportementales adaptées peuvent être mises en place.

 

S'abonner aux bulletins polliniques 

 

 

Voir toutes les actualités

Actus du moment