Investigation of pollution episodes in progress

Des citoyens testent leur qualité de l'air

Le 12 mars dernier, ATMO Grand Est a prêté des microcapteurs de mesure de la qualité de l’air à 21 citoyens déjà sélectionnés et habitant le Grand Reims afin qu’ils expérimentent leur qualité de l’air au quotidien, et notamment lors de leurs déplacements. L’objectif est qu’ils s’approprient les enjeux de la qualité de l’air et les bons gestes associés. 

 

 

L’action est réalisée dans le cadre du Plan de Protection de l’Atmosphère du territoire, établit en raison d’un dépassement d’une valeur réglementaire de qualité de l’air. Ce projet de sensibilisation est porté par ATMO Grand Est en collaboration avec le Grand Reims et les associations Champagne-Ardenne Nature Environnement et Vél’Oxygène. 

Quel est le but de cette action ? 

 

L’objectif est de sensibiliser les citoyens aux enjeux de la qualité de l’air en rendant « visible » la pollution atmosphérique, tout en les initiant à l’interprétation des données obtenues avec un microcapteur. Les microcapteurs sont utilisés pendant 3 semaines par les citoyens, afin qu’ils prennent conscience de ce qui fait varier leur qualité de l’air et des bons gestes à adopter pour se prémunir d’une exposition à une qualité de l’air dégradée chez soi et au dehors. Cette action contribuera à l’amélioration de la qualité de l’air du territoire, ainsi qu’à la réflexion d’ATMO Grand Est dans la construction de l’implication citoyenne pour l’amélioration de la qualité de l’air. 

 

Que sont ces microcapteurs ? 

 

Les microcapteurs mis à disposition sont des AirBeam2 qui mesurent les concentrations en particules de différentes tailles, de 1 à 10 micromètres de diamètres. Ils ont l’avantage de permettre de visualiser les mesures en direct, ainsi que l’historique, sur des cartes et des graphiques. 

Cependant, ces microcapteurs ne fournissent pas de mesures assez fiables pour se comparer à des valeurs réglementaires. En effet, leurs mesures n’ont pas la même précision que celles des stations de mesures d’ATMO Grand Est, qui sont elles réglementées, soumises à des normes. Les microcapteurs ne délivrent ainsi qu’un ordre de grandeur de la pollution de l’air, et pour un seul polluant : les particules. Leur intérêt est de visualiser les variations de concentrations en polluant et donc l’impact des bons ou mauvais gestes sur la qualité de l’air : démarrer sa voiture, longer une route très fréquentée, aérer son logement etc. 

See all news

Actus du moment