Investigation of pollution episodes in progress

Optimiser la gestion de l'azote : l'objectif du projet PARTAGE

ATMO Grand Est est partenaire du projet PARTAGE, porté par la Chambre d'agriculture du Grand Est. Notre rôle dans ce projet est de mettre en oeuvre une méthode de mesure par microcapteur. PARTAGE s'intéresse à la chaîne complète de l'azote à l'échelle d'une exploitation agricole. L'objectif de ses actions est d'identifier et d'évaluer les pratiques permettant d'optimiser la gestion de l'azote et d'en limiter les pertes potentielles dans l'air.

 

Qu'est-ce que l'azote ?

L’azote est un nutriment essentiel à la croissance des végétaux et donc un facteur majeur de production des systèmes de culture. Cependant, son utilisation déséquilibrée dans les systèmes peut entraîner :

  • - la dégradation de la qualité de l’eau (nitrates) et de l’air (émission d’ammoniac)
  • - la contribution au changement climatique (émission de  GES)
  • - ou encore la consommation d’énergie que ce soit par la fabrication d’engrais ou à son épandage
  • - des pertes économiques sur les exploitations.

Une meilleure maîtrise du cycle des nutriments, dont l’azote, dans les agrosystèmes reste un levier incontournable pour atteindre la multi-performance de la production agricole.

Comment optimiser le bouclage du cycle de l'azote ?

Le Programme Agronomique Régional pour la Transition Agro-écologique en Grand Est (PARTAGE) ambitionne de répondre à cette problématique. Il a été élaboré avec 18 partenaires acteurs du territoire sous le pilotage de la Chambre régionale d’agriculture Grand Est dans le cadre de l’appel à projet pour le Partenariat Européen à l’Innovation (PEI).

 

Fort de l’expérience apportée par le projet Auto’N, le Groupe Opérationnel PARTAGE s’en inspire pour répondre aux enjeux liés au bouclage du cycle de l’azote.Ce projet ambitionne de développer et transférer d’une part des innovations techniques (connaissances, outils stratégiques et tactiques) apportant des solutions aux agriculteurs ainsi que des innovations organisationnelles.

Les axes de travail

Le projet s'appuie sur trois axes de travail : 

  • - La réduction des pertes d’azote sur les exploitations
  • - La production d’azote au champ grâce à la fixation symbiotique (légumineuses en cultures dédiées ou associées, couverts d’interculture, …)
  • - La valorisation de l’azote organique (digestats de méthanisation, effluents, …) par une approche territoriale

Il s’agit dans un premier temps d’établir un diagnostic initial (exploitations et territoire) afin d’analyser les besoins, les contextes et partager les connaissances sur les leviers émergents permettant de boucler le cycle de l’azote.
Le Groupe Opérationnel s’appuiera sur un Living Lab, c’est-à-dire un laboratoire vivant composé d’une centaine de fermes de démonstration qui testeront en conditions réelles des solutions innovantes etpartageront leur expérience entre pairs.
Enfin il sera nécessaire d’incrémenter les acquis de chacun, les diffuser, les transférer et les massifier grâce à des canaux de communication innovants (Vidéos Live, Bulletin de l’azote, …).


Ainsi, ce projet vise à positionner les agriculteurs comme des démonstrateurs acteurs du transfert de leurs innovations et de leurs expériences à leurs pairs.

 

Pour recevoir directement les informations relatives à ce programme, inscrivez-vous à notre gazette.

 

partage
See all news

Actus du moment