Investigation of pollution episodes in progress

7 novembre : Journée européenne du Radon

Voies d'entrée du radon dans un bâtiment
Crédits photo
ATMO Grand Est

Selon le ministère de la santé, le radon constitue la deuxième cause de cancer du poumon, et près de 10% des décès par cancer du poumon lui sont attribuables. A l'occasion de la Journée Européenne du Radon, ATMO Grand Est se mobilise pour informer et sensibiliser le public aux risques liés à ce gaz radioactif naturel.

 

Pour rappel, le radon est un gaz radioactif naturel, incolore et inodore. Il est issu des sols (principalement des sols granitiques, grès et schistes noirs). Ce dernier peut s'accumuler dans les bâtiments où les concentrations sont parfois élevées, ce qui fait de lui l'un des principaux polluants de l'air intérieur (Voir la vidéo sur le radon).

La radioactivité, c'est quoi ?

C’est un phénomène physique de réorganisation de certains éléments chimiques dont le noyau est instable afin d’atteindre un niveau plus stable. Cette réorganisation s’accompagne de l'émission de rayonnements dits ionisants. Ces derniers peuvent être constitués de matière ou d’énergie et sont essentiellement connus sous les noms de rayonnements alpha, bêta et gamma. Ces derniers peuvent avoir un effet sur la santé. L'interaction des rayonnements ionisants avec un organisme vivant peut conduire à une dégradation des cellules qui peut s’accompagner d’effets sur la santé. Les risques encourus lors d’une exposition à des rayonnements ionisants sont, à court terme (brûlures, vomissements, modification de la formulation sanguine) et à long terme (cataracte, cancer). Les effets sur la santé sont d’autant plus importants que l’exposition a lieu sur une durée longue et que le niveau de radioactivité est élevé.

Pourquoi le 7 novembre ?

La journée européenne du radon a lieu à cette date, en hommage à Marie Curie née un 7 novembre à Varsovie en Pologne. Cette célèbre physicienne et chimiste a reçu le Prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium. Dans la famille de l’uranium, le radon est, par désintégration, le descendant direct du radium.

Le radon dans le Grand Est

La radon trouve son origine dans l’écorce terrestre. Il est ainsi présent partout à la surface de la terre, et plus fortement dans les sous-sols granitiques et volcaniques. Il existe une carte du territoire français délimitant les communes à potentiel radon selon l’arrêté de juin 2018. Pour la région Grand Est, 318 communes sont situées en zone à potentiel radon de niveau 3 qui correspond à un potentiel élevé.

zones à potentiel radon dans le Grand Est

Sur les communes identifiées à potentiel radon de niveau 3, la réglementation impose aux gestionnaires de certains bâtiments (établissements recevant du public, établissements sanitaires et sociaux) de faire procéder à des mesures de radon. En milieu professionnel une évaluation de l’exposition aux rayonnements ionisants doit également être réalisée. Pour cela des mesures de radon peuvent-être nécessaires.

 

Dans tous les cas, lorsque les mesures mettent en évidence un dépassement du niveau de référence de 300Bq/m3, des travaux de remédiation doivent être réalisés.

 

Pour abaisser le niveau de radon d’un bâtiment, les améliorations à apporter peuvent être de plusieurs ordres :

- améliorant la ventilation des parties basses du bâtiment (sous-sol, vide-sanitaire),

- améliorant de l'étanchéité du bâtiment pour éviter l'entrée et l'accumulation de radon,

- améliorant de la ventilation du bâtiment.

 

Pour anticiper et éviter tous problèmes liés au radon dans un bâtiment, il faut prévoir dès la conception du bâtiment des dispositifs destinés à limiter l’entrée et l’accumulation du radon. Ces précautions n’ont pas forcément un coût important si elles sont bien anticipées, mais elles auront un bénéfice considérable pour la qualité de l’air intérieur.
 

Limiter l'entrée et l'accumulation du RADON

Dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement (PRSE3), ATMO Grand Est organise en partenariat avec l’Agence Régionale de la Santé (ARS) et la Région Grand Est des rencontres d’information et de sensibilisation à destination des élus pour les communes à potentiel radon élevé (niveau 3). Une campagne exploratoire de mesure du radon dans l’habitat a été organisée en 2019 sur la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié en partenariat avec ATMO Grand Est, l’ARS et la collectivité. D’autres initiatives identiques pourront être mises en œuvre dans notre région dans le cadre du PRSE3.

Block mark PRSE

 

See all news

Actus du moment