Investigation of pollution episodes in progress

Pics de pollution et canicule : quels gestes adopter ?

La France connait en ce moment une vague de chaleur particulièrement forte. La qualité de l’air est affectée par ces fluctuations de température : la chaleur et le rayonnement solaire pouvant engendrer la formation de certains polluants. Explications.

 

 

Chaque année, quand les grosses chaleurs reviennent, le même phénomène se produit :

de l’ozone se forme dans l’atmosphère, jusqu’à provoquer des pics de pollution. Cette année, cette vague de chaleur est encore plus précoce, attestant du réchauffement climatique.

 

Pour bien comprendre ce qu'il se passe, il faut d'abord avoir en tête que l’ozone est un polluant secondaire. Cela signifie qu’il n’est pas émis directement par les activités humaines.

 

L’ozone résulte en fait de transformations chimiques, sous l’effet du rayonnement solaire, de polluants primaires tels que les oxydes d’azote et les composés organiques volatils.


Ce gaz est capable de pénétrer profondément dans l’appareil respiratoire et de provoquer, à de fortes concentrations, une inflammation et une hyperactivité bronchique. Des irritations du nez et de la gorge surviennent, généralement accompagnées d’une gêne respiratoire. Des irritations oculaires sont aussi observées.

 

Que faire lorsqu'il y a des pics de pollution pendant ces épisodes de fortes chaleurs ? 

 

Bons gestes canicule

 

 

See all news

Actus du moment