Recherche des épisodes de pollution en cours

Une bonne qualité de l’air intérieur dans les lycées ?

Crédits photo
Pixabay

Chez soi, comme à l'école, la qualité de l'air intérieur est importante

Respirons mieux au lycée : c’est le projet mis en place par la Région Grand Est dans une démarche de Développement Durable. Afin d’agir pour une meilleure qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public, notamment les établissements scolaires, ATMO Grand Est a été sollicitée par la Région Grand Est, la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DREAL) du Grand Est et l’Agence Régionale de Santé (ARS) du Grand Est pour mesurer la qualité de l’air intérieur dans des lycées et proposer des recommandations afin d’améliorer l’air que respirent les occupants. 

 

10 lycées volontaires et engagés dans ce projet se sont prêtés au jeu des campagnes de mesures en 2018 et 2019 (une campagne estivale et une hivernale), campagnes durant lesquelles les paramètres suivants ont été vérifiés :

 

- Les paramètres de confort 

- Le dioxyde de carbone

- Le formaldéhyde

- Le benzène

– Les composés organiques volatils

– Le dioxyde d’azote

- Le radon

 

Les mesures prises ont mis en évidence certaines problématiques, comme le fait que 8 établissements sur 10 présentaient au moins une pièce avec un indice de confinement de 4 ou 5 (5 étant un indice qualifié de confinement extrême) en période hivernale. ATMO Grand Est a donc recommandé de mettre en place une stratégie d’aération adaptée pour ces pièces. 

Les résultats de cette étude ont pour but de servir de référence en vue d’améliorer la qualité de l’air de l’ensemble des lycées du Grand Est.

 

>> Consulter les résultats du rapport 

Voir toutes les actualités

Actus du moment