Recherche des épisodes de pollution en cours

Evaluation des retombées maximales en formaldéhyde dans l’air ambiant à proximité d’UNILIN - été 2019

Crédits photo
GNAT.FR

ATMO Grand Est assure le suivi de l’ozone et du dioxyde d’azote autour d’Unilin depuis 2010. Une évaluation de l’impact de l’activité de l’établissement sur les teneurs en formaldéhyde dans l’air ambiant est également menée depuis 2014 suite à une demande émanant de la DREAL.
En complément de la surveillance annuelle en formaldéhyde, une campagne de mesure a été déployée sur 2 points de mesure sous influence de l’usine du 9 juillet au 20 août 2019, incluant la période de fermeture de celle-ci.

Quel est le résultat des niveaux enregistrés ?

Les niveaux enregistrés au niveau de ces 2 points de mesure en période d’arrêt et de fonctionnement de l’activité de l’usine varient entre 1.4 et 4.7 µg/m3, et sont parmi les plus élevés depuis le début des mesures en 2010, en raison des températures élevées et donc d’une photochimie très active, favorisant la formation du formaldéhyde à partir des composés organiques présents dans l’atmosphère.

 

D’autres sources d’émission telles que les premiers stades de décomposition des végétaux au sol, la combustion de biomasse ou encore les émissions de la végétation ont aussi pu contribuer à la hausse des concentrations dans l’air.

 

>> Pour consulter le rapport complet, cliquez ici

Voir toutes les actualités

Actus du moment