Recherche des épisodes de pollution en cours

Les bons gestes à adopter chez soi

Crédits photo
Wayhomestudio (freepik.com)

Nous passons en moyenne 22 heures par jour dans des locaux fermés (bureaux, écoles, équipements publics, logement, etc.) dont plus de 16 heures à notre domicile. Dans le monde, on estime que la pollution de l’air intérieur est responsable d’environ 2 millions de décès prématurés, principalement dans les pays en développement (OMS). La qualité de l’air intérieur apparaît donc comme un enjeu primordial.

Quelques gestes simples permettent de lutter efficacement contre cette pollution, les voici :

 

Aération :

J'aère mon logement au moins 10 minutes le matin et 10 minutes le soir en créant un vrai courant d'air. De préférence en dehors des heures où la pollution extérieure est la plus forte, et si possible en ouvrant des fenêtres donnant sur cour plutôt que sur rue.

Chauffage :

- Je ne surchauffe pas mon habitation : 19°C étant la température idéale pour la santé et pour les économies d’énergie.

 

- Je vérifie et nettoie régulièrement mon système de chauffage et de production d'eau chaude.

 

- Je choisis un système de chauffage performant. Par exemple, pour le chauffage au bois, j’opte pour un matériel labellisé "Flamme Verte".

Ménage et bricolage :

- Quand je bricole je veille à limiter l’utilisation de solvants (colle, essence, vernis, peinture…) et j'aère la pièce.

 

- Je privilégie les vaporisateurs aux bombes aérosols (laques, désodorisants…).

PARFUMS, ODEURS ET COMPORTEMENTS :

- J'utilise avec modération les parfums d’intérieur, encens, bougies… Car la plupart émettent du benzène, qui est un polluant cancérigène. Mieux vaut donc créer un bon courant d'air pour chasser les mauvaises odeurs, plutôt que de les masquer avec des parfums qui auront, sur le long terme, des effets néfastes sur la santé.

 

- J'évite de fumer dans la maison : la fumée de tabac contient 1 000 composés toxiques (monoxyde de carbone, oxydes d’azote, benzène, particules fines…) dangereux pour ma santé et celle de mon entourage. Chaque année en France, à cause du tabac, environ 78 000 personnes décèdent, et 6 000 autres personnes décèdent du tabagisme passif (subi par ceux qui ne fument pas).

 

Grâce à ces quelques gestes simples à adopter au quotidien, vous réduirez efficacement la pollution intérieure de votre logement. 

 

Vous êtes une collectivité et souhaitez organiser un atelier de sensibilisation à destination des citoyens de votre ville ? ATMO Grand Est peut intervenir et vous accompagner dans l'organisation de ces ateliers. Contactez-nous : sensibilisation@atmo-grandest.eu

Voir toutes les actualités

Actus du moment