Investigation of pollution episodes in progress

L'air du Bas-Rhin en 2018

Situation par rapport aux valeurs réglementaires (par modélisation)

MOD NO2 My 67 2018Modélisation Perc904 PM10 67 2018

Les populations les plus exposées à la pollution aux particules PM10 et au dioxyde d’azote (NO2) sont localisées dans l’Eurométropole de Strasbourg, le long des grands axes routiers (autoroute A35), des boulevards (avenue du Rhin, Boulevard Clemenceau) et du centre de l’agglomération strasbourgeoise. La modélisation urbaine indique que 1 500 personnes seraient exposées à un dépassement de la valeur limite annuelle de 40 µg/m3 en NO2, ce chiffre étant de moins de 100 personnes pour le dépassement de la valeur limite journalière pour les PM10.

Cartographie annuelle NO2 ZAG Strasbourg 2018

>>Consulter la cartographie de la ZAG Strasbourg sur notre site open data

 

Emplacement des stations

Carte stations 67 2018

Situation par rapport aux valeurs réglementaires (aux stations ou par estimation objective)

Tableau respect réglementation aux stations Bas-Rhin

Comme l’ensemble des départements de la région, le Bas-Rhin a été marqué par des épisodes de pollution en ozone sur la période du 25/7 au 7/8 2018. Pour les particules PM10, les déclenchements de procédures ont eu lieu lors des épisodes de pollution de début février et mars 2018. Les 2 et 3 mars, des dépassements du seuil d’alerte de 80 µg/m3, en moyenne journalière, ont été mesurés en proximité de l’A35. Pour le dioxyde d’azote, la valeur limite annuelle de 40 µg/m3 est toujours dépassée en situation de proximité trafic dans l’agglomération de Strasbourg avec une moyenne de 47 µg/m3 obtenue au bd Clemenceau et une moyenne de 48 µg/m3 à proximité de l’autoroute A35. A noter cependant aucun dépassement de la moyenne horaire de 200 µg/m3 correspondant à la valeur limite horaire et à la ligne directrice OMS. L’évaluation des niveaux de métaux lourds dans le quartier Carpe-Haute à Strasbourg en 2018 a montré des résultats largement inférieurs aux différents seuils réglementaires en vigueur pour ces composés. Ainsi, en 2019, l’évaluation sera réalisée sur un autre site de Strasbourg, à savoir Strasbourg-Clemenceau, en proximité trafic.