Investigation of pollution episodes in progress

Covid-19, les conseils d'un professionnel de santé [2]

Crédits photo
Image par Mojca JJ de Pixabay

Interview du Professeur de Blay, Professeur en pneumologie, allergologue, chef de service de pneumologie aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, chef de pôle de pathologie thoracique, ainsi que Président de la Fédération Française d'Allergologie. 

1) Beaucoup d'informations différentes circulent à propos du Covid19 et de la prise de traitement à base de corticoïdes, que doivent-faire les patients asthmatiques qui suivent ce type de traitement ?

Effectivement il y a eu des informations qui ont pu prêter à confusion. On a pu penser qu'il ne fallait pas prendre d'anti-inflammatoires. En fait les asthmatiques doivent continuer à prendre leur traitement anti-asthmatique.

On peut observer que le Covid, à la différence du virus de la grippe, n'entraîne pas tellement une exacerbation de l'asthme chez les asthmatiques. Cependant ils doivent suivre leur traitement pour une raison très simple, surtout s'ils ont des asthmes allergiques, c'est qu'ils peuvent être exposés aux allergènes. En ce moment il y a les pollens d'arbres : de frêne, de bouleau, qui peuvent causer de l'asthme chez les personnes allergiques. Ces personnes doivent donc prendre leur traitement pour canaliser cet asthme.

Si en plus ils ont une affection virale, au niveau des bronches et des poumons, alors leur asthme doit être le plus équilibré possible grâce à leur traitement pour affronter cette infection.

2) Les personnes asthmatiques et allergiques sont-elles plus touchées par le virus ?

Non, les personnes asthmatiques ou allergiques ne font pas plus de Covid sévère que les autres, et ça, c'est très important de le savoir. Les études chinoises montrent bien que les patients BPCO et les patients asthmatiques ne font pas plus de maladie sévère que les autres. Les personnes qui font des maladies sévères sont plutôt des personnes obèses, diabétiques, et généralement de plus de 70 ans, mais pas les asthmatiques et les allergiques.

3) Quels sont les bons gestes à adopter à cette période durant laquelle les pollens allergisants sont de retour ?

C'est d'essayer d'avoir son asthme le plus contrôlé possible, donc d'avoir un traitement le mieux adapté possible. Il est vrai qu'en ce moment c'est plus difficile d'avoir accès à son médecin, mais les personnes allergiques qui ont des gènes respiratoires doivent se tourner vers leur médecin pour que celui-ci leur donne des médicaments. Il n'y a aucune contre-indication à prendre des corticoïdes inhalés en période de Covid car effectivement les pollens vont entraîner de l'asthme et des gênes respiratoires qu'il faudra traiter.

Ces gênes respiratoires sont un facteur confondant, c'est-à-dire qu'un asthmatique qui à ces gênes ne va pas forcément savoir s'il s'agit du Covid ou de son asthme.

Si un allergique a les yeux qui piquent, le nez qui coule, des gênes respiratoires, et si tout cela correspond à leurs symptômes habituels d'allergie, il ne faut surtout pas qu'ils se disent qu'il s'agit forcément du Covid car il s'agit peut-être tout simplement des manifestations de son allergie.

Attention aussi car les allergies peuvent se manifester aussi par de la fièvre, c'est pour cela qu'en anglais par exemple on appelle le rhume des foin "hay fever" (la fièvre liée à la paille).

 

Si les personnes allergiques ont le moindre doute, elles peuvent faire le 15 et se faire diagnostiquer. Il faut être conscient que les allergies peuvent donner les mêmes types de symptômes que le Covid.

4) Quel est le meilleur moment pour aérer son logement quand on est allergique au pollen ?

Plutôt le soir. En mai il restera peut-être des pollens de graminées, ces pollens qui sont allergisants pollinisent beaucoup au lever du soleil vers 6h ou 7h du matin, il vaut donc mieux ouvrir ses fenêtres un peu plus tard.

See all news

Actus du moment