Recherche des épisodes de pollution en cours

L'air de la Meurthe-et-Moselle en 2018

Situation par rapport aux valeurs réglementaires (par modélisation)

Cartographie PM10 percentile 90,4 Meurthe-et-Moselle

 

Cartographie NO2 moyenne annuelle Meurthe-et-Moselle

En 2018, la modélisation urbaine a mis en évidence des dépassements de la moyenne annuelle en NO2 sur les axes fortement fréquentés (A31, A33) ainsi que dans le centre de l’agglomération de Nancy. En tout, 800 personnes seraient exposées à un dépassement de la valeur limite de 40 µg/m3 en NO2. Pour les particules PM10, ce chiffre est inférieur à 100 personnes concernant la valeur limite journalière. La modélisation régionale montre une répartition homogène des niveaux de fond en particules PM10 sur la Meurthe-et-Moselle et confirme l’augmentation des niveaux de fond en NO2 sur l’agglomération de Nancy et le long des principaux axes routiers (autoroute A31 vers Metz, nationale N4 vers Paris).

 

Cartographie annuelle NO2 ZAG Nancy 2018

>>Consulter la cartographie de la ZAG Nancy sur notre site open data

Emplacement des stations

Carte stations de mesure Meurthe-et-Moselle

Situation par rapport aux valeurs réglementaires (aux stations ou par estimation objective)

Tableau respect réglementation aux stations Meurthe-et-Moselle

En 2018, l’ensemble des valeurs limites réglementaires des polluants suivis sur le secteur de l’agglomération de Nancy sont respectées. Toutefois, les mesures de dioxyde d’azote réalisées sur le site d’observation spécifique de l’autoroute A33 à Villers-lès-Nancy montrent des niveaux très élevés avec, notamment, des valeurs horaires supérieures à 200 μg/m3. Des procédures d’information/recommandations (PIR) et d’alerte (PA) ont été déclenchées en 2018 sur le département de la Meurthe-et-Moselle pour l’ozone sur la période du 25 juillet au 7 août. Pour les particules PM10, les épisodes de pollution ont eu lieu les 8 et 9 février ainsi que les 3 et 4 mars 2018. L’évolution des niveaux des particules PM10 de 2014 à 2018 montrent une diminution de près de 20 % (- 4 µg/m3) en 5 ans sur le département de la Meurthe-et-Moselle.