Recherche des épisodes de pollution en cours

L'air du Haut-Rhin en 2018

Situation par rapport aux valeurs réglementaires (par modélisation)

Cartographie PM10 percentile 90,4 Haut-RhinCartographie NO2 moyenne annuelle Haut-Rhin

Les populations les plus exposées à la pollution aux particules PM10 et au dioxyde d’azote (NO2) sont localisées dans les agglomérations de Colmar et de Mulhouse, le long des grands axes routiers (autoroutes A35 et A36, départementale D83), et au centre de ces agglomérations. La modélisation urbaine indique moins de 100 personnes exposées à un dépassement de la valeur limite annuelle en NO2 et de la valeur limite journalière en PM10 sur chacune de ces agglomérations.

Emplacement des stations

Carte stations de mesure Haut-Rhin

Situation par rapport aux valeurs réglementaires (aux stations ou par estimation objective)

Tableau respect réglementation aux stations Haut-Rhin

Comme l’ensemble des départements de la région Grand Est, le Haut-Rhin a été marqué par des épisodes de pollution en ozone sur la période du 25 juillet au 7 août 2018. Pour les particules PM10, les déclenchements de procédures ont eu lieu lors des épisodes de pollution de début février et mars 2018 ainsi que le 21 octobre 2018. 
Dans la vallée de la Thur, les émissions des activités industrielles ont influencé les concentrations de dioxyde de soufre mesurées sur la commune du Vieux-Thann. Ainsi, la ligne directrice OMS (moyenne journalière de 20 µg/m3 à ne pas dépasser sur l’année civile) n’a pas été respectée avec 39 jours de dépassements de la moyenne journalière de 20 µg/m3.
Pour l’ozone, les dépassements des valeurs cibles annuelles pour la protection de la santé humaine et de la végétation ont été observés en périphérie des agglomérations de Colmar et de Mulhouse.