Les dangers du monoxyde de carbone

Visuel
monoxyde de carbone

Publié le 5 décembre 2022

Contenu
Chiffres
1
Suffixe
ère
Texte
Cause de mortalité par intoxication en France
Description

Le monoxyde de carbone est la 1ère cause de mortalité par intoxication en France. Chaque année, le monoxyde de carbone représente un risque pour la santé. En région Grand Est, pendant l’hiver 2021/2022 :

  • 81 épisodes d’intoxication par le monoxyde de carbone 
  • 282 personnes exposées

Dans un contexte d’augmentation des coûts des énergies, les risques d’intoxications sont potentiellement plus importants cet hiver du fait de l’utilisation de moyens de fortune pour se chauffer, des risques de calfeutrage des systèmes d’aération ou de l’utilisation d’appareils vétustes ou non entretenus.

Le monoxyde de carbone est un gaz qui se mélange à l’air ambiant, invisible et inodore, donc difficile à détecter, qui peut être mortel car très toxique. Il se forme en cas de mauvaise combustion provenant de : Chaudières (bois, charbon, gaz, fioul...), Chauffe-eau et chauffe-bains, Inserts de cheminées, Poêles, Groupes électrogènes à moteur thermique, Chauffages mobiles d’appoint, Cuisinières (bois, charbon, gaz), Moteurs automobiles dans les garages, Appareils de type brasero.

Que faire si on soupçonne une intoxication par monoxyde de carbone ?

Contenu

Que se passe-t-il en cas d’exposition à ce gaz ? Dès le moment où il est inhalé par une personne, le monoxyde de carbone commence à remplacer l'oxygène dans le sang. Ce processus est rapide et avant les premiers symptômes, il est impossible de savoir qu’il est en cours, puisque le CO n’a ni odeur, ni saveur, et qu’il n’est pas irritant.

Mais rapidement, les premiers symptômes de l’intoxication au monoxyde de carbone apparaissent : maux de tête, douleurs dans la poitrine, troubles de la vision, difficultés de concentration, vertiges, manifestations pseudo-grippales, étourdissements, nausées, vomissements, perte de connaissance… ces troubles sont loin d’être anodins, surtout en hiver dans une pièce fermée et chauffée.

Si vous constatez ces symptômes, voici les bons gestes à adopter rapidement :

  1. Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres pour renouveler l’air
  2. Arrêtez si possible toute combustion
  3. Evacuer les locaux, videz-les de leurs occupants
  4. Alertez les secours : 15 pour le SAMU, 18 pour les pompiers, 112 pour le numéro d’urgence européen, 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes

Les règles pour éviter une intoxication

Contenu

🔸 Faites entretenir votre chaudière par un professionnel qualifié tous les ans

🔸 Faites ramoner conduits et cheminées au moins une fois par an

🔸 Aérez et ventilez votre logement au minimum 10 à 15 minutes deux fois par jour

🔸 Ne bouchez pas les aérations de votre logement

🔸 N'utilisez pas les chauffages mobiles d'appoint en continu

🔸 Ne vous chauffez jamais avec des panneaux radiants à gaz ou avec le four d'une cuisinière à gaz

🔸 Evitez l'utilisation de chauffe-eau non raccordés à l'extérieur

🔸 Nettoyez régulièrement les brûleurs de votre cuisinière à gaz

🔸 Ne remettez jamais en service un appareil de chauffage ou une cheminée, délaissé depuis des années ou utilisé épisodiquement, sans le faire vérifier par un professionnel agréé

🔸 N'utilisez pas les groupes électrogènes dans les espaces clos