Premières mesures du potentiel oxydant dans le Grand Est

Visuel
Particules

Publié le 6 octobre 2022

Contenu

Une étude pour en apprendre plus sur les effets des particules sur la santé

Contenu

Dans le cadre d’un projet interne mené par ATMO Grand Est en lien avec le programme national CARA, le potentiel oxydant (PO) a été mesuré comme indicateur de l’impact sanitaire des particules. Cette grandeur non réglementée et innovante permet d’étudier la capacité des particules à générer un stress oxydant dans les cellules.

Le stress oxydant se produit lorsque les cellules de l’organisme ne peuvent plus gérer les espèces oxydantes soit parce que ces espèces oxydantes deviennent trop nombreuses soit parce que les ressources antioxydantes naturelles ou apportées par l’alimentation sont insuffisantes. Ce stress oxydant est à l’origine de dommages sur les cellules et les tissus du corps humain et il est responsable de nombreuses atteintes sanitaires liées à l’exposition à la pollution de l’air.

Des résultats prometteurs

Contenu

Ces mesures du potentiel oxydant ont été réalisées à partir d’une soixantaine de filtres prélevés en site urbain sous influence trafic à Strasbourg en 2019. Pour une première étude, les périodes froides ont été ciblées pour représenter des concentrations élevées en particules PM10, avec des niveaux moyens sur la période 40% plus élevés que la moyenne annuelle 2019 du même site et 23% des filtres dépassant la valeur limite journalière de 50µg/m3.

Cette étude met en évidence que :

  • Le potentiel oxydant global journalier dépend de la concentration en particules ;
  • Les résultats obtenus sur la période sont élevés en comparaison à d’autres études à l’échelle nationale. La période froide associée à une hausse du chauffage et l’influence trafic du site peuvent expliquer ces valeurs de potentiel oxydant élevées, car une forte association entre le potentiel oxydant et les sources de combustion telles que le chauffage ou le trafic routier a déjà été mise en évidence.
  • Le potentiel oxydant global journalier dépend également des capacités oxydantes intrinsèques des particules car pour une même concentration en particules PM10 le potentiel oxydant peut être différent.
  • Le potentiel oxydant intrinsèque des particules dépend notamment de leur composition chimique.

Titre
Pour aller plus loin

Note_Filtres.pdf
Image par défaut document
pdf - 6 octobre 2022 - 580.62 KB
Titre
Note détaillée sur les premières mesures du potentiel oxydant dans le Grand Est
bouton d'actions