Coopérer à l'international

Visuel
Rhin
Contenu
Chiffres
28
Texte
interventions internationales
Contenu

La Direction des Partenariats et sa nouvelle unité Projets Transfrontaliers, Européens Internationaux participent à de nombreux projets, tant au niveau du Rhin supérieur que de la Grande Région.de Région, ATMO Grand Est initie et poursuit plus de 15 projets d’ampleur diverses à l’échelle internationale.

Une équipe dédiée à la collaboration transfrontalière, européenne et internationale

Contenu

Fin 2020 ATMO Grand Est décide de se doter d’une équipe dédiée à la collaboration transfrontalière, européenne et internationale. L’association travaille depuis les années 1990 avec les pays frontaliers pour mettre en place des actions communes de réduction de la pollution de l’air.

Jean-François HUSSON, Président de l’association, se félicite de cette accélération en faveur de la mise en œuvre d’actions significatives de réduction de la pollution de l’air, à travers de nouveaux partenariats et des projets de plus grande envergure.

Des projets ambitieux en faveur de la qualité de l'air par delà les frontières

Contenu

En 2021, la nouvelle unité de coopération internationale recensait déjà 24 projets de financements à cette échelle et déposé ses deux premiers dossiers Horizon et Life. Pour élargir le périmètre de ses partenariats, ATMO Grand Est a identifié plus de 30 services internationaux dans son réseau, pour présenter l’offre d’ingénierie de projets de cette équipe dédiée à l’international. Un premier accompagnement à la mise en place d’un réseau de surveillance de l’air se concrétise actuellement avec la ville de Kinshasa.

Dans le cadre de son objectif de lobbying pour accroître son rayonnement et participer à des projets de coopération ambitieux, ATMO Grand Est a participé à 28 interventions dans des réunions internationales, telles que la Green Week Européenne et des instances de la Grande Région.

Grâce au renforcement de ces relations existantes à l’échelle transfrontalière, au niveau du Rhin et la Grande Région, ATMO Grand Est initie et poursuit plus de 15 projets d’ampleur diverses à l’échelle internationale.

Titre
Quelques exemples de nos projets transfrontaliers et internationaux

L'objectif du projet LIFE V-AIR ?

Sensibiliser 1400 décideurs et 12000 citoyens entre 2024 et 2026 et permettre l’appropriation de ces thématiques par la mise à disposition du support à travers l’Union européenne.

Pour ce faire, le projet LIFE V-aiR (V et R pour Virtual Reality) va créer et déployer deux jeux en réalité virtuelle :

• Un serious game en réalité virtuelle pour les décideurs politiques
• Un escape game en réalité virtuelle pour le grand public

Dans les deux cas, les joueurs seront immergés en 2050, dans un paysage dégradé car rien n’a été fait pour lutter contre la pollution de l’air et le changement climatique. Ils auront la possibilité de revenir à l’année 2022 pour changer la situation en :

• Mettant en œuvre des politiques ambitieuses, adaptées à leur territoire (pour les décideurs)
• Changeant leurs comportements individuels (pour les citoyens)

La création des jeux sera basée sur l'utilisation des données locales sur la qualité de l'air, le climat et l'énergie dont disposent les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air et leurs partenaires de projet européens. Des effets spéciaux seront intégrés afin de profiter pleinement de l’environnement immersif de la réalité virtuelle et de rendre l’expérience marquante pour une mise en action efficace. 

Doté d’une enveloppe d’1,3 million d’euros, cofinancée à hauteur de 60% par le programme LIFE, le projet servira d’expérimentation pour les territoires.

 

Life V-aiR
L'objectif du projet ODO ?

Créer une unique plateforme de signalement des odeurs pour les habitants de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau qui serait :

  • Simple d'utilisation
  • Bilingue
  • Et gratuite

Depuis de nombreuses années, des nuisances olfactives étaient ressenties des deux côtés du Rhin mais il n’y avait pas de coordination transfrontalière pour enregistrer les plaintes et identifier les zones problématiques.

Le micro projet INTERREG V Rhin supérieur ODO, piloté par ATMO Grand Est, en s'appuyant préalablement sur un diagnostic partagé alimenté par les signalements, a ainsi amélioré la connaissance du territoire en caractérisant, grâce aux signalements des citoyens, les nuisances olfactives selon leur fréquence, intensité, évocation, niveau de gêne, localisation… 

Ce projet s’est terminé en décembre 2021 avec l’organisation de quatre ateliers de sensibilisation à la problématique des odeurs en lien avec la qualité de l’air mais aussi une conférence de clôture, où les principaux partenaires ont rappelé leur engagement pour agir collectivement sur cette problématique transfrontalière.

Odo a été co-financé par l’Union européenne via le financement des microprojets du programme Interreg V Rhin supérieur du fond Feder de février 2020 à décembre 2021.

L'objectif du projet Atmo-rhenA ?

Créer un système commun d’évaluation et d’information sur la qualité de l’air dans l’espace du Rhin Supérieur. 

Le projet Atmo-rhenA se basait sur les résultats et le partenariat développés dans le cadre du programme INTERREG II et avait 2 principaux objectifs :

  • Mettre en place une information permanente commune sur la qualité de l’air dans l’espace du Rhin Supérieur
  • Améliorer la compréhension des phénomènes de pollution aiguë et chronique, à travers la création de modèles scientifiques.

Après trois années de travaux nécessaires à l’élaboration d’un système commun d’information sur la qualité de l’air dans le Rhin supérieur, l’inauguration officielle du site Internet commun d’information transfrontalière a été réalisée le 3 juin 2005 lors de la 30ème séance restreinte de la Conférence franco-germano-suisse du Rhin supérieur.

L'objectif d'ATMO-Vision ?

Il vise à reconquérir la qualité atmosphérique à l’échelle du Rhin supérieur.

Piloté par ATMO Grand-Est, il associe de nombreux partenaires en Allemagne, en France et en Suisse. Ils sont experts de la qualité de l’air, associations, institutions ou simples citoyens et travaillent ensemble dans une dynamique de coopération territoriale… parce que la pollution atmosphérique ne s’arrête pas aux frontières.

Dans le Rhin supérieur, des ponts ont été établis dans le domaine économique, social, culturel et environnemental. L’un d’eux est le groupe des experts « qualité de l’air » de la Conférence du Rhin Supérieur qui suit l’observation et la gestion de la qualité de l’air transfrontalière.

En impulsant le projet Atmo-VISION en 2018, ce groupe de travail s’adresse à l’ensemble des enjeux transversaux atmosphériques Air-Climat-Énergie en créant des outils harmonisés sur ces thématiques. Ceux-ci seront utiles aux institutions et administrations du Rhin supérieur pour visualiser la situation de façon transfrontalière et élaborer des stratégies communes d’amélioration.

Contenu